Nos fournisseurs : élevage GAEC de Roussille

Tropicana

28 mars 2019

Pas de commentaire

Produits du terroir par nos fournisseurs : élevage GAEC de Roussille

Etienne et François sont les deux agriculteurs associés de l’élevage GAEC de Roussille (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun), créé dans les années ‘75 : ici ils s’occupent d’élevage d’ovin et de bovin à viande. L’exploitation se trouve à environ 1 kilomètre de notre hôtel (et oui, c’est vraiment de l’agriculture de proximité) et fournit la viande d’agneau qui est servi dans notre restaurant.

 

L’élevage est géré selon les principes de l’agriculture durable : de façon équitable, en portant une attention particulière au bien-être animal, en respectant l’environnement et avec le maximum d’autonomie. Cela signifie que, hormis quelques compléments (sel et minéraux surtout), toute l’alimentation des animaux est issue de la ferme et de ses productions : céréales, paille, foin… Pour y arriver Etienne et François doivent maîtriser plusieurs connaissances, qui vont de celles strictement liées à l’élevage jusqu’à la gestion des sols de pâturages (semis direct, production d’engrais vert grâce à la destruction naturelle par le gel, etc.).  

 

Les vaches (de races Limousine) et les brebis (environ 550 brebis de race Romane) du GAEC de Roussille ont à leur disposition des prairies vertes et des sous-bois pour leur pâturage, ce que leur procure une ressource alimentaire complémentaire en arrière saison : à la fin de l’automne elles peuvent ainsi ajouter les glands et les châtaignes à leur menu habituel. Les qualités maternelles et prolifiques de la race romaine sont croisées avec des béliers charolais afin d’apporter de la variabilité génétique et éviter des problèmes de conformation bouchère. L’élevage respecte le cahier de charge IGP Agneau Label Rouge du Périgord.

 

L’atmosphère des pâturages du GAEC de Roussille est bucolique : les chemins de randonnées longent les parcelles dans lesquelles les brebis (ou les vaches) broutent autour des ruines du Château de Roussille. De plus, Etienne et François ne se limitent pas à une activité d’éleveurs en sens stricte : ils essaient aussi de faire connaître la profession en organisant une ou deux journées portes ouvertes par an, avec visite de l’exploitation et barbecues. Les clients ont ainsi la possibilité de constater par eux-mêmes la réalité du métier d’agriculteur, ses richesses et ses contraintes. Puisque, comme ils disent, après un échange avec les éleveurs la viande est encore meilleure….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *